A l’ombre d’un arbre – Pas à pas à l’aquarelle

Pour donner suite à ma petite démo sur la création des ombres que j’ai développé sur la cerise, je vous propose cette fois de l’appliquer sur un feuillage résistant à l’hiver et projeté sur un tronc d’arbre. Bien entendu la position et la forme des ombres nous donnent de sérieuses indications.

a)    la lumière vient de gauche, le soleil n’est pas très haut

b)   la forme des ombres identifie  celle du feuillage.

Comme nous avions vu aussi la pose du drawing gum, je vous livre aussi un complément par la fabrication maison d’un petit outil ficelle : Il remplit très bien son rôle pour masquer un sujet aussi aléatoire que du feuillage. Son rendu enlève toute raideur que provoquerait la pose  fastidieuse par touche unique du drawing gum  sur chaque feuille.

Outil ficelle : un morceau de ficelle nylon serti en son centre par un morceau de papier adhésif pour en maintenir les brins.

Cette aquarelle aura un format de fenêtre peinte 19 X 19cm, encadré format 30 X 30cm.

Etape 1 : Un dessin de l’arbre et branches principales.

 

Etape 2 : Réserves des blancs avec l’outil ficelle pour le feuillage (outil en photo ci-dessous)

 

Etape 3 : Création du fond du ciel et de la prairie

 

Etape 4 : Je peins l’arbre, terre de sienne naturelle, terre de sienne brûlée, indigo, sépia

 

Etape 5 : A l ‘aide de la gomme crêpe , retrait du drawing gum

 

Etape 6 : Feuillage et ombres

Feuillage : tonalités chaudes : jaune, orangé, rouge. Laissez des blancs pour la lumière

Ombres : tonalités froides : pas d’inquiétude, dès que vous passez sur des tonalités bleues, violacées, la lecture d’une ombre se fait déjà.

N’hésitez pas à laisser des variations de couleurs. Donnez leurs du mouvement par la même orientation. Suggérez quelques formes de feuilles, attention les ombres sont plus détachées en position côté lumière et plus massives à l’arrière, résultant de la rondeur de l’arbre.

J’attends vos commentaires^^