Les Cabanes de Gouville

Les Cabanes de Gouville

Le materiel

Bloc collé 4 côtés : Arches ou Lana ou Centenaire, grain fin 300 g, format 31 X 41 ou feuille tendue sur contre-plaqué
Aquarelle encadrée 40cm X 50cm surface peinte 26cm X 36cm 


  • pinceau à lavis

  • pinceau Raphaël 8404, 8402 n°6 et n°3

  • pinceau plat synthétique

  • porte mines HB

  • gomme

  • gomme crêpe

  • porte-plume

  • drawing-gum

  • papier essuie tout

  • scotch magic

  • 2 récipients d’eau
Couleurs utilisées
  • Jaune citron
  • Jaune indien
  • Jaune auréoline
  • Terre de sienne naturelle
  • Garance brune
  • Rose Opéra
  • Rose permanent
  • Bleu winsor nuance vert
  • Bleu de cobalt
  • Bleu outremer
  • Bleu de manganèse
  • Violet de cobalt foncé
  • Or vert
  • Vert de vessie
  • Rouge écarlate
  • Rouge Winsor
  • Teinte neutre

Les cabanes de Gouville

En file indienne sur la dune face à la mer avec leurs toits colorés à loisir, ces cabanes
bravent les vents ou bien offrent l’ombre estivale des jours heureux. Bien souvent cédées
en héritage, elles font la particularité singulière de ce village de bord de Manche.
C’est justement les toits qui stimulent l’intérêt d’une source d’inspiration.
La lumière vient de droite.

Début de l’aquarelle étape par étape

 

Etape 0: Photographie d’inspiration

photo illustrant la démonstration des cabanes de Gouville

Étape 1: Dessin et liquide à masquer

Réservations sur quelques herbes avant la pose du ciel

cabanes de Gouville esquisse

Étape 2: Le ciel

Après avoir humecté l’ensemble du ciel je pose un mélange grisé de bleu winsor nuance vert avec une touche de rose permanent et du rouge écarlate, c’est ce dernier qui grise la couleur.

Cabanes de Gouville le ciel

Étape 3: Partie sable et herbe

J’humecte mon aquarelle en partant du haut gauche, en dessous du ciel jusqu’en bas, hormis les cabanes, puis je dépose sur l ‘ensemble un mélange de jaune de Naples en mélange avec une touche rose Opéra et dans cet humide je dépose des touches d’or vert, et de rose permanent.

technique projections brosse
cabanes de gouville les herbes

Etape 4: Toit jaune

Avec un jaune citron je fais le premier toit.

Cabanes de gouville toit jaune

Étape 5: pose de liquide à masquer

 Je décide de poser à nouveau du liquide à masquer sur mon 1er lavis pour préserver quelques herbes qui se trouveront dans les toits rouge et bleu.

Cabanes de gouville pose de liquide a masquer

Étape 6: Les toits rouges

Avec un mélange de rouge écarlate et de rose permanent, je pose le 1er lavis des toits rouge. Dans le 1er vers moi je pose aussi une touche de bleu de manganèse, je profite aussi de l’humidité pour poser une touche de jaune qui va se fondre pour les herbes.

cabanes de gouville les toits rouges

Étape 7 : toit bleu

Cabanes de gouville toit bleu

Étape 8: retour sur le toit jaune

Plusieurs mélanges au choix :
Une touche de violet de cobalt foncé dans le jaune indien pour faire la partie ombrée de ce toit ou bien une touche du gris du ciel dans le jaune pour l’assombrir un peu.

cabanes de gouville retour sur le toit jaune

Etape 9: Ombre des toits bleu et rouge

Je passe une nuance plus forte que la couleur tonale soit avec un bleu de cobalt soit avec le bleu outremer. Pour les toits rouges je prends le rouge Winsor, je laisse les stries de lumière de la tôle ondulée

Cabanes gouville toit bleu

Étape 10 : ombre sous le toit

Un peu de teinte neutre en mélange au rose permanent.

cabanes de gouville ombre toiture

Étape 11 : le sable

Je dépose des touches de terre de sienne naturelle en forme de pas ou de petits tas formés par le vent et dans l’humide côté ombre j’ajoute une touche de cette même terre en mélange avec du violet de cobalt foncé.

Aquarelle cabanes gouville 12

Étape 12 : pose de liquide à masquer

A nouveau au porte plume je préserve quelques herbes, avant que de poser à l’aide d’un pinceau éventail, de l’or vert, du vert de vessie, de la garance brune.

cabanes gouville sable
Aquarelle finalisee cabanes gouville 14
Aquarelle finalisee cabanes gouville 15

Étape 13 : renfort des couleurs du premier plan

A l’aide de mon violet de cobalt foncé, j’humecte à nouveau la zone puis je dépose celui-ci côté ombre.

Aquarelle finalisee cabanes gouville 16

Étape 14 : les ombres

Avec un mélange de bleu de cobalt et rose permanent, je fabrique un violet pour poser les ombres, puis dans l ‘humide je réchauffe celles-ci d’une touche d’orange transparent.

Aquarelle finalisee cabanes gouville 17
Aquarelle finalisee cabanes gouville 18
Aquarelle finalisee cabanes gouville 19

Étape 15 : quelques herbes en couleurs

Avec un pinceau fin et de la garance brune je pose quelques herbes .

Aquarelle finalisee cabanes gouville 20

Etape 16 : Retrait du liquide à masquer

Aquarelle finalisee cabanes gouville 21

Aquarelle finale

aquarelle finale des nénuphars

Les nénuphars

Les nénuphars

Le materiel

Bloc collé 4 côtés : Arches ou Lana ou Centenaire, grain fin 300 g, format 23 X 31 ou feuille tendue sur contre-plaqué

  • Aquarelle encadrée 30cm X 40cm   surface peinte 20,5cm X 29cm    
  • pinceau à lavis
  • pinceau Raphaël 8404, 8402 n°6 et n°3
  • pinceau plat synthétique
  • porte mines HB
  • gomme
  • gomme crêpe
  • pinceau usagé
  • porte-plume
  • drawing-gum
  • papier essuie tout
  • scotch magic
  • 2 récipients d’eau
  • pinceau soie de porc
Couleurs utilisées
  • Jaune transparent
  • Indigo
  • Jaune indien
  • Jaune auréoline
  • Terre de sienne naturelle
  • Garance brune
  • Cobalt turquoise clair
  • Rose Opéra
  • Rose permanent
  • Bleu outrmemer
  • Rouge Winsor
  • Bleu winsor nuance vert
  • Rouge écarlate
  • Blanc opaque

Les Nénuphars
Notre amie Joëlle possède un superbe bassin dont elle est très fière, les poissons y sont heureux et les nénuphars resplendissent, le soleil est au rendez-vous pour les ombres portées, voilà un sujet coloré pour la démo de cette nouvelle aquarelle.

Début de l’aquarelle étape par étape

&nbsp

Etape 0: Photographie d’inspiration

photographie des nenuphars

Etape 1: Dessin et pose du liquide à masquer

Réservations sur le pourtour des feuilles et pistils

esquisse nénuphars

Etape 2: Création du fond

Après avoir humecté l’ensemble de la feuille autour  des nénuphars, je pose le jaune transparent dans l’humide puis des  touches d’indigo pour donner le vert, enfin pour donner des lumières réfléchies, un peu de violet de cobalt foncé à la base du nénuphar.

creation fond aquarelle lavis
création du fond
4

Etape 3: Les projections

Avec une brosse (pinceau soie de porc) et du jaune indien, je fais des projections. Humecter légèrement le pinceau, tremper dans la couleur puis avec le doigt courber les poils en les relâchant.

technique projections brosse

Etape 4: Apparition de lumières – retraits

Avec un pinceau synthétique que j’humecte, le passe dans mes doigts pour l’essorer légèrement puis  je fais mes retraits de lumière sur le bord de certaines feuilles.

lumieres par retraits
7 lumieres par retraits

Etape 5: pose du liquide à masquer

 Je décide de poser à nouveau du liquide à masquer sur mon 1er lavis pour préserver quelques taches de celui-ci sur les feuilles.

pose de liquide a masquer

Etape 6: réalisation des feuilles

Feuille par feuille, je reprends mes premières  couleurs, je fais varier ou associe l’auréoline à mon jaune transparent, je pose des touches d’indigo et des touches de garance brune.

Je peux aussi renforcer  par place avec un mélange de rouge winsor et bleu winsor.

Donner aussi des touches de bleu de cobalt turquoise

traitement des feuilles
traitement des feuilles

Photo d’étape – voici ou nous en sommes

photo d'étape

Etape 7: l’eau

Un mélange de rouge Winsor et bleu Winsor nuance vert

réaliser la surface de l'eau

Etape 8: retrait du liquide à masquer

A l’aide de la gomme crêpe sauf sur les pistils

rélaisation arbre haut gauche
14 enlever le liquide a masquer

Etape 9 : premier lavis sur les nénuphars

Un jaune transparent sur le bout de quelques pétales, puis un rose opéra très dilué sur l’ensemble, en fait le blanc n’est pas blanc, au coeur dans l’humide, j’intensifie le rose et pose une touche de jaune auréoline.

Je laisse sécher

15 lavis sur nenuphars

Etape 10 : Construction chromatique d’un pétale

A l’aide de mon rose opéra, je fais le lavis du pétale, dans l’humide, je pose le rose permanent à la base, pour finir avec un violet de  bleu outremer en mélange au rose permanent.

Je laisse sécher.

Il faut procéder de la sorte : redessiner très légérement les pétales puis faire les premiers lavis clairs, laisser sécher celui-ci et ne reprendre que les ombres.

 Si la nuance n’est pas encore assez forte refaire un glacis  sans distinction sur l’ensemble du pétale  sauf les blancs bien sûr

16 construction chromatique petales
17 construction chromatique petales
18 construction chromatique petales
19 construction chromatique petales
20 construction chromatique petales

Etape 11 : vivifier la couleur au coeur de la fleur

Pour vivifier le rose, faire un glacis avec le rose opéra en mélange d’une touche de rouge écarlate.

21 vivifier la couleur au coeur

Etape 12 : Faire naître les ombres

Ne pas hésiter à tourner son bloc pour travailler avec la pointe du pinceau sur les contours.

J’humidifie l’ensemble de  la zone de l’ombre que je réalise, je fais un mélange violet composé de bleu outremer et rose opéra, toujours dans l’humide, j’apporte du vert, mélange de jaune et d’indigo, que je dépose plutôt sur l’extérieur, puis par touches dans la zone violette j’apporte la complémentaire un peu de rouge écarlate. Le tout pour une ombre riche.

Si celle-ci n’a pas la nuance voulue après séchage je passe à nouveau un glacis sur l’ensemble de l’ombre mais cette fois que d’un mélange violet .

22 les ombres
23 les ombres
24 les ombres
25 les ombres
26 les ombres

Etape 13 : Préciser les pistils

Aprés avoir ôter le liquide à masquer,  je passe un peu d’auréoline sur les pistils et une fois sec un peu de jaune indien pour marquer  le côté ombré

27 pistils

Etape 14 : Les gouttes d’eau

Se munir d’un pinceau synthétique rond, passer sur la couleur pour retrouver le « presque » blanc du papier.

Une fois sec, remettre de la couleur à l’endroit du retrait en préservant un petit rehaut de blanc, couleur verte si c’est la feuille, rose si c’est un pétale de fleur.

Une fois sec, d’une nuance plus forte faire l’ombre portée de la goutte à l’opposé de la lumière. Donner une pointe de blanc opaque sur le rehaut.

28 les gouttes eau
29 les gouttes eau

Etape 15 : Les poussières

Après avoir ôter le liquide à masquer posé dans l’étape 5 , un peu de variété de couleur pour quelques poussières entre la terre de sienne naturelle et la laque de garance dans l’ombre.

30les poussieres

Aquarelle finale

aquarelle finale des nénuphars