« Pas de courrier aujourd’hui » – Pas à pas

C’est lors d’une promenade avec mon épouse dans notre village, au cours d’une balade de fin de matinée dans la neige, par les chemins vicinaux que nous connaissons par cœur. Un lieu-dit se termine et les boîtes à lettres des deux dernières demeures sont là en bordure du chemin. Sentinelles d’un modèle de société.

Avant que de poursuivre dans ce chemin creux, une photo s’imposait, un sujet allait mûrir.

- feuille de papier arches Lanaquarelle gr grain fin 26 X 36 cm tendue sur contreplaqué ou bloc collé 4 côtés, aquarelle de 26 X 36 cm surface peinte de 20 X 20 encadrée 30 X 30 cm
- pinceau Raphaël 8404, 8402 n°6 et n°3
- porte mines HB
- gomme
- gomme crêpe
- pinceau usagé
- porte-plume
- Gomme à masquer : drawing-gum
- papier essuie tout
- scotch Magic
- 2 récipients d'eau

- jaune de Naples
- Rose opéra
- Bleu d’Anvers
- Violet de cobalt foncé
- Orange transparent
- Indigo
- Vert de mai
- Vert de vessie
- Vert phtalo
- Terre de sienne brulée
- Terre d’ombre brûlée
- Terre d’ombre naturelle
- Sépia
- Teinte neutre

Photo d’inspiration
(tenir compte que je fais venir ma lumière de droite et que la neige qui est au-delà de la boîte verte est plutôt bleutée)

Etape 1 : Dessin et gomme à masquer (Vieux pinceau et porte-plume)

Etape 2 : Lointains foncés du chemin et neige dans l’ombre.
Il est évident pour moi que pour faire ressortir la blancheur lumineuse de cette neige il me faut l’entourer de zones foncées.Préparez un lavis de bleu d’Anvers et une touche de rose opéra puis après avoir légèrement humecté la zone de droite au fond, déposez cette couleur qui sera celle de la neige dans l’ombre, ajoutez des touches de bleu d’Anvers et dans ce même lavis, sans attendre déposez de la terre d’ombre brûlée et des touches d’indigo pour un noir chaud.

Etape 3 : Côté gauche.
Suivre le même processus que pour le côté droit, sans l’indigo, mais plutôt des touches de terre de sienne brûlée et d’ombre brûlée plus près du bord de la neige.

Etape 4 : Les boîtes à lettres
Vous pourrez remarquer que je n’ai pas mis volontairement de gomme à masquer pour la neige sur le dessus des boîtes, ceci pour garder le blanc pur de mon papier.
Prendre un jaune de Naples, pour la première et faire un premier lavis.
Prendre un mélange de vert phtalo et une touche de vert de mai pour la deuxième et faire un premier lavis.

Etape 5 : L’arbre du fond
Dans un 1er temps un lavis de terre d’ombre naturelle. Je le foncerai plus tard si nécessaire.

Etape 6 : Neige sur les boîtes
Humectez légèrement la zone, y compris le devant puis déposez un lavis clair de jaune de Naples et sans attendre avec précaution des touches de bleu d’Anvers et rose Opéra sans venir sur l’avant. Laissez aussi un peu de blanc dans la partie haute.

Etape 7 : Ombres des boîtes
Pour la boîte à lettres claire : ajoutez un peu de violet de cobalt au jaune de Naples, puis après avoir humecté la zone, déposez la couleur, ajoutez des touche d’orange transparent et vert de vessie.
Pour la boîte verte : la zone d’ombre : lavis mélangé de vert phtalo et une touche d’indigo.

Etape 8 : Piquets des boîtes
Un peu de teinte neutre avec des touches d’orange transparent pour simuler la rouille.
Sécher et revenir sur le côté ombré ensuite. Revenir encore pour l’ombre sous la boîte.

Etape 9 : Neige du talus
Le même processus que pour le dessus des boîtes. Travaillez par zone que vous humidifiez légèrement avant, puis jaune de Naples pour la lumière, un peu de rose Opéra soit en mélange au jaune soit plus nuancé, enfin déposer le bleu d’Anvers qui va migrer doucement. Pour un peu plus de nuances il peut lui être ajouté un peu de teinte neutre.
S’il s’agit d’une zone où il y a herbe ou terre, ajoutez toujours dans l’humide de la terre de sienne brûlée, du sépia.

Etape 10 : Positif négatif
Je reviens sur le fond où celui-ci après séchage s’est légèrement éclairci, ce qui va me permettre de travailler en négatif pour créer un arbre et des branches, j’aime beaucoup ce pouvoir de renverser le mode de travail.

Etape 11 : Retrait de la gomme à masquer
Après avoir peint, à l’aide de vert de vessie, de teinte neutre et de terre d’ombre brûlée les zones de talus découvertes de neige, j’enlève avec ma gomme crêpe, la gomme à masquer qui protégeait les bords pour poursuivre ma neige.

Etape 12 : L’heure des finitions
Pas compliqué de se faire plaisir, il suffit de varier les teintes pour créer : les ronces, les herbes qui traversent la neige ou la supportent avec de la terre de sienne brûlée, le sépia, l’orange transparent, le bleu, le violet.

Pas de courrier aujourd’hui !