Le vieux gréement de St Servan Solidor – Pas à Pas

Le petit port de Saint Servan est un lieu que j’affectionne particulièrement pour bien des raisons.

Entre la tour Solidor, véritable sentinelle du port et l’ancien embarcadère de lancement des navires adossés au quartier de la cité d’Alet, se trouve une autre petite plage. La plage Saint Père située, devant la cale du même nom, ou ce vieux gréement a fière allure en attendant le retour de la marée.
Je voulais lui conserver sa lumière tout en changeant le côté plat du ciel.

- feuille de papier Centenaire 300 gr grain fin 31 cm X 41 cm tendue sur contreplaqué ou bloc collé 4 côtés, aquarelle de 26 ,5cm X 26,5cm encadrée 40 cm X 40 cm
- pinceau à lavis Raphaël N° 4 le 803
- pinceaux Raphaël 8404 n°6, 8402 et 8408 n°2
- pinceau plat synthétique
- porte mines HB
- gomme
- gomme crêpe
- pinceau usagé
- porte-plume
- drawing-gum
- papier essuie tout
- scotch Magic
- 2 récipients d'eau

- jaune de Naples
- bleu de cobalt
- bleu Winsor nuance vert
- teinte neutre Winsor
- indigo
- violet de cobalt foncé Sennelier
- violet dioxazine
- rose opéra
- bleu outremer
- vert de mai
- or quinacridone
- terre de sienne brûlée
- rouge écarlate
- terre de sienne naturelle
- cramoisi d'alizarine
- garance brune Sennelier
- sépia

Photo d’inspiration

Etape 1: Dessin et drawing-gum

A l’aide du porte-plume et vieux pinceau, sur tout ce qui est cordage : voile, mat, tour et passerelle de la jetée, voilier du lointain, bouées, reflets de bouées sous le bateau, béquille dans l’eau, cailloux de plage.


Etape 2 : Le ciel

Je prépare sur ma palette 3 lavis a,b,c sans vraiment mélanger les couleurs.
A – jaune de Naples seul
B – lavis de bleu de cobalt et une touche de bleu winsor nuance vert
C – lavis assez puissant et bonne quantité de : teinte neutre, indigo, touches de violet de cobalt
(Gardez du lavis B et C pour le reste de l’aquarelle.)


Après avoir humecté à l’eau claire le ciel à la hauteur des arbres, je pose sur l’ensemble de mon ciel le jaune de Naples clair pour lui donner la lumière.
Ensuite en haut à droite je pose le lavis de bleu par touches en laissant des blancs.
Puis, sans attendre je pose en partie basse le lavis C gris.
J’accentue la base de ces nuages gris avec plus de pigments.
Si le gris avance trop sur le bleu, j’essore mon pinceau et je fais un essuyer pour retrouver un blanc.
Je laisse sécher.

j’essore mon pinceau et je fais un  » essuyé « 

Etape 3 : Les arbres du lointain

La lumière vient de gauche, par étape, je pose du jaune citron puis dans l’humide du mélange C pour former les bosquets. Je pense par endroit de laisser le blanc du papier pour simuler les maisons.


Etape 4 : Berge du lointain

Avec un peu de terre de sienne naturelle et une touche de rose opéra.


Etape 5 : Ancienne jetée de lancement

Avec un lavis gris, mélange de bleu de cobalt et de terre de sienne brûlée.


Etape 6 : Rochers de droite

J’humecte par zone les rochers, je pose une touche assez large de terre de sienne naturelle et dans cette humide je pose le lavis C, pour variante je peux aussi mettre du rose opéra dans la sienne naturelle. Je laisse sécher.


Etape 7 : Drawing-gum

Je décide à l’aide du vieux pinceau de mettre quelques touches de drawing-gum sur le bord de l’eau pour conserver cette petite écume.


Etape 8 : La plage

Sans humecter mais avec le pinceau lavis bien chargé, je pose une terre de sienne naturelle, sans rincer mon pinceau, j’ajoute des touches de violet de cobalt foncé puis plus en avant encore du mélange C. Je profite de l’humide mat pour glisser des touches pâteuses de sépia en mélange au violet dioxazine pour les algues qui trainent.


Etape 9 : La mer

A l’aide de mes lavis bleu et gris du ciel, je prends 2 pinceaux n° 6, un chargé d’eau claire et l’autre de bleu ou gris et je forme la mer. Une fois sec il faudra y revenir pour créer les ondulations, sous la coque du bateau dans l’humide, je pose un lavis de garance brune et violet de cobalt, là aussi il faudra y revenir, puis à droite je pose dans l’humide des touches de terre de sienne naturelle pour les reflets de mes rochers.


Etape 10 : Arrière du voilier

Avec un mélange de bleu outremer et de rouge écarlate.


Etape 11 : La quille et le gouvernail

Un lavis de laque de garance avec une touche de rose opéra, je passe sur l’ensemble et je laisse sécher.


Etape 12 : L’ombre sous la quille

Je mouille à l’eau claire l’ensemble puis je dépose la laque de garance avec un peu de terre de sienne brûlée, du violet de cobalt et dans la partie la plus foncée du gris du ciel.
Je fais en sorte de ne pas déposer de couleur sur le bord supérieur près du blanc pour donner l’arrondi.


Etape 13 : Retrait de couleur

Si toutefois malgré le drawing-gum de la couleur s’était glissée, c’est à l’aide de ce pinceau plat synthétique que je l’enlève.


Etape 14 : La voile

Un 1er lavis de garance brune avec une touche de rose opéra, puis une fois sec, revenir pour former les plis avec le même mélange et du cobalt foncé voire du violet dioxazine.


Etape 15 : Le mat et cabine

Lavis d’or quinacridone et dans l’humide côté opposé à la lumière un peu de sépia.
Pour la cabine or quinacridone, terre de sienne brûlée, garance brune. Séchage.
Revenir sur l’arrière avec le mélange garance brune et terre de sienne brûlée + violet de cobalt foncé. Séchage.
Puis 3ème opération : les ombres et détails de porte au sépia.


Etape 16 : Les détails

Après avoir ôté le drawing-gum, je souligne de violet ou gris bleu les bouts, ceux de la plage sont en vert de mai.
La petite bouée jaune citron à l’avant, la blanche au sol et grisé sur le côté droit le haut du mat et grisé dans les parties du ciel blanc, le tour des hublots et d’un vert phtalo, les cailloux de la plage sont rehaussés à droite

Aquarelle finale du bateau

Bon, si on embarquait…